Projets de Création

Durant le Master Art Science Technologie, il est demandé aux étudiants de présenter un projet de création. Sa forme est libre. Ce peut être une œuvre musicale, visuelle, une performance, une installation, etc. Néanmoins, si la réalisation est importante, le processus de cette réalisation l’est tout autant. C’est pourquoi, lors de cet évènement, toutes les facettes de leur projets ont été abordés : concept, processus de création, solution techniques... Ce sont 29 projets de création qui ont été réalisés à ce jour.
 
 
Simon Fargeot

Lors de performance musicale live, notamment lorsqu’il s’agit de musique électronique, regarder l’artiste à l’oeuvre peut avoir un intérêt limité. C’est en grande partie lié au fait que le musicien est limité dans l’espace par son instrument. Un moyen de se défaire de cette contrainte spatiale est l’utilisation d’un instrument portable voire immatériel. L’artiste peut alors restituer sa musique en utilisant l’espace scénique, les mouvements. C’est aussi un moyen pour lui de donner davantage de volume à son oeuvre en jouant par exemple avec les gestes et leur représentation sonores.

Adrien Bardet

Imaginez lors d'un voyage en train, ce sentiment, cette émotion en regardant par la fenêtre, émerveillé par la beauté du paysage inconnu, ou simplement le regard perdu à l’horizon dans l’attente d’être arrivé à bon port. Oubliez le bruit lancinant des rails de chemin de fer pour vous laisser bercer par la musique... du paysage. Soundscape traduit le visuel du paysage en musique. À la fois spectateur et acteur, le passager est invité à (re)découvrir son voyage au cours duquel il peut agir et adapter le paysage musical à son image.

Martin Tricaud

SEPIA est l’acronyme de “Sensible Evolutive Procedural Interactive Artwork”: Oeuvre d’art procédurale, interactive, et évolutive. Des “pinceaux intelligents” naissent et s’hybrident dans un incubateur virtuel ou ils acquièrent leurs caractéristiques de forme, comportement et couleur, avant d’être introduits dans un tableau numérique, ou ils évoluent et se déplacent au gré de leurs influences mutuelles.

Vincent Berdeu

Le Projet 3WE (Three Witches Eclypse) est à la base un projet d’initiative personnelle de développement de jeu vidéo. Cette initiative est avant tout nourrie d’une intentionnalité pluri-disciplinariste (conception de l’univers, de la narration, de l’aspect visuel, sonore, des mécanismes de jeu et en général de tous les éléments intervenant dans la création d’un jeu vidéo). Dans le cadre d’I​ ntersections, il s’agira de faire découvrir cet univers sous un axe en accord avec les problématiques du Master AST. Le parti pris est pour l’instant de mettre en valeur les dimensions selon lesquelles le jeu vidéo est à mon sens un outil de choix pour développer une narration et plus généralement pour créer une expérience. La génération d’expérience est une problématique au coeur de toute performance artistique mais est aussi l’objet principal du jeu-vidéo.

Paul Raynaud

Projet de jeu vidéo multijoueur dont l’objet central est de confronter le joueur à la question de compétition ou de coopération, de profiter soit même ou de faire profiter au groupe. Est il possible de trouver un équilibre ? Un questionnement qui peut être étendu à toutes les strates de notre monde moderne.

Adrien Mory

Vidéo rassemblant des prises de vues d’ombres de parapentistes dans différents aspects de la pratique, et projetées sur différents supports.

Florent Calluaud

Exposition de dessins de loups réalisés informatiquement et projection d’une vidéo de speed-painting afin de montrer la réalisation complète d’une oeuvre, du brouillon à l’oeuvre finie. L’exposition sera accompagnée de plusieurs descriptions permettant de comprendre et d’assimiler tout le processus de création du point de vue de l’artiste : les outils utilisés, les moments de doute, les remises en question et les choix.

 

 

 

Jose Luis Puert...
Installation interactive avec différentes formes de glitchs audio et vidéo (dysfonctionnements informatiques créés volontairement ), en tout que une source alternative de mis en recul du discours traditionnelle dans le médium, dont l'objectif est aider à trouver de nouveaux motifs et anti-motifs, d’autres façons d’envisager la communication, comme un rappel à l'inattendu.
Felix Cote

Ce projet explore le rapport entre narration, immersion et support. Il s'agit d'une installation avec laquelle intéragit un utilisateur à la fois. Il est question de manipuler un livre dont les pages sont vierges et où viendront se projeter des images immobiles ou animées. L'action de l'utilisateur consiste à tourner les pages du livre et à s'immerger dans l'ensemble de sequences qui s'offrent à lui.

Antoine Goineau

Génération d’une musique à partir des éléments constitutifs d’une photo. Le processus pourra être guidé par l’utilisateur afin d’approcher au mieux le ressenti entre l’image et le son. Chaque partie de l’image appellera une partie différente de la banque de son, développement un court thème ayant les caractéristiques propres à l’objet qu’il veut représenter (un bâtiment imposant aura un thème musical lourd, un paysage contemplatif aura un thème monotone, etc...). La présentation de ce projet consistera en la mise en avant de correspondances photo/musique faites ultérieurement et la génération en temps réel de musiques laissant l’utilisateur choisir des photos et des paramètres.

Benjamin Muzart

Lorsqu’une personne contemple une oeuvre d’art, sa tendance est généralement de chercher à comprendre les intentions de l’artiste, l’idée qu’il veut faire passer à travers son travail. Le sens que chacun donne à une œuvre est entièrement dépendant de facteurs personnels tels que la culture, les expériences passées, ou encore l’humeur du moment. Pour résumer, dans le cadre actuel des choses, c’est systématiquement l’oeuvre qui s’impose à l’homme. Or, l’utilisation de signaux physiologiques, porteurs d’informations sur l’état interne de l’humain, pourrait permettre à une œuvre cette fois-ci interactive de s’adapter en temps réel au ressenti du spectateur. Ainsi, c’est l’homme qui s’impose à l’oeuvre. Inside Out est la première version d’une oeuvre immersive qui s’adapte à vous même en vous proposant de visualiser et d’entendre ce qu’il se passe à l'intérieur de votre corps en temps réel.

Camille Brasseur

Là où il y a une lumière, il y a de l’ombre. Et cette ombre est rattachée à un objet, une personne, comme un reflet unicolore, une identité à part, silhouette dotée peut-être d’une conscience propre. Ici, les ombres se détachent de leur référence. Elles peuvent exister sans raison ou avoir leur propres actions. Le projet comporte deux parties. Dans une partie interactive, un utilisateur peut venir soumettre son ombre aux caprices de cet univers particulier et la voir agir différemment de lui. Dans une partie scénographiée, ces ombres autonomes deviendront un outil de narration pour une petite scène onirique.

Morgan Prudhomme

Présentation de recherche et questions de design. 

Le compositeur a recours à des moyens de représentation qui évoluent pour correspondre aux besoins compositionnels de son époque. Les outils de composition portent en eux des paradigmes de représentation et de pensée du phénomène musical. Je m’intéresse à l’histoire de ces outils, à leur rôle et à celui du compositeur dans le processus de création, mais aussi au rôle de leurs concepteurs.

Marion Lioene

Initiation à l’animation 3D et éxpérimentation chorégraphique. 

Dans l’approche classique, composer une chorégraphie revient à choisir une suite de pas et de poses. Ce projet consiste en la création d’une bibliothèque de postures pouvant être adoptées par un personnage. A l’aide d’un logiciel d’animation en trois dimensions, on peut alors enchaîner ces différentes poses, l’outil informatique pouvant calculer les transitions entre chacune d’entre-elles. Le but est de réaliser des chorégraphies de manière interactive et aléatoire et donc de créer des mouvements novateurs. Ce projet servira enfin à montrer ce qui fait la cohérence et le réalisme d’un mouvement.

Thomas Ricart

Performance musicale assistée par ordinateur. 

Improvisation à la guitare pour montrer l’importance de la manière dont l’instrument est accordé au niveau de la recherche compositionnelle de mélodies. Monstration du concept du processus de création guidé par le patrimoine cognitif et lien fort de l’instrument. L’objet de rendu est un univers argumenté de techniques de musique concrète et de recherche de spatialisation de la musique autour d’un univers lié à la façon dont est accordé l’instrument.

Caroline Desprat

Installation arduinesque. 

Les mélodies de boîte à musique à picot nous rappelle parfois certains souvenirs. Ces souvenirs sont liés au contexte, aux sensations auditives et de touché... L’instrument possède lui aussi une mémoire propre : le cylindre à picot. Dans cette installation le processus de création est basé sur cette notion de mémoire solide propre reliée à la mémoire sensorielle. On a remplacé le cylindre par un objet solide quelconque et les lames en acier par un rayon infra rouge. Les objets “joués” en devenant des mémoires solides vont révéler leur passé (cabossage, torsions) et provoquer de nouvelles expériences sensorielles chez l’utilisateur et les spectateurs.

Thomas Meyssonnier

Pièce musicale non-écrite. 

Chronique(s) est le résultat d’une accumulation d’instants musicaux enregistrés et combinés au moyen d’un ordinateur. C’est aussi la trace persistente d’une pratique, d’une démarche et d’une réflexion qui s’étale sur plusieurs mois, à la recherche du sentiment insaisissable du moment présent, au gré des aléas et des fluctuations de la vie courante; un effort continu pour garder l’essentiel des sentiments vécus qui disparaissent inexorablement dans la fuite du temps.

Antsa Randriama...

Montage d’une pièce sonore à partir d’échantillons enregistrés. 

Qui n’a jamais vu la fameuse pub Orangina? “Quand je veux faire de la bonne musique, je prends ma bouteille d’Orangina! Orangina, naturellement...” Pour prolonger cette démonstration, j’aimerai vous présenter un autre pouvoir insoupçonné de cette bouteille. Si vous avez plus de 18 mois, vous êtes au courant qu’en soufflant sur le goulot, vous obtenez un son, plus ou moins grave. Puis, en jouant sur le volume d’air à l’intérieur de la bouteille, il est possible de régler la hauteur de ce son (encore faut-il modéliser le phénomène acoustique derrière ce simple geste). Enfin, en tapant ou en grattant la bouteille, vous pouvez obtenir des sons assez intéressants pouvant servir de rythmique ou de percussion. À l’aide de l’ordinateur, j’ai pu concevoir une pièce assez surprenante, obtenue uniquement à partir d’échantillons sonore d’une bouteille.

Clément Bossut

Découverte et expérimentation d’un outil en gestation.

L’outil en question, Mraw, joue les images. Plus clairement, il a pour but de générer du son à partir d’une image, pour entendre ce que l’on voit. L’idée est donc de se référer aux ressentis de synesthètes pour essayer de recréer ce lien. Or, les synesthètes audition-vision associent en général des couleurs aux sons, on procède ici dans l’autre sens. D’un autre côté, le but est aussi de réussir, à retrouver un peu de l’image dans le son généré, à voir avec ses oreilles. Nous explorerons ensemble les possibilités sonores, musicales, instrumentales de cet outil.

Jaime Chao

Conte musical augmenté. 

Ce projet est envisagé comme un atelier pour tester différents possibles, scénettes, qui seraient rattachés ensemble par le conte, une sorte de macro-histoire commune. Le titre de la pièce renvoie à plusieurs idées. Premièrement, les conteurs s’approprient le récit jusqu’à le mêler à leurs propres expériences de vie, c’est en quelque sorte un conte sur eux. Deuxièmement, on fait confiance aux outils à disposition pour relancer le processus de création, en instaurant une dialectique entre ceux-ci et le conte, en d’autres termes on peut compter sur eux. Le conte et sa dimension orale seront mis en relation avec des éléments musicaux et technologiques, on pourrait donc parler de conte augmenté.

Fabien Grisard

Installation sonore et visuelle. 

Tout le monde a déjà pris le train par temps de pluie et vu les gouttes glisser sur la vitre, emportées par le vent. On pourrait rester figé des heures à contempler ce spectacle. Quelle musique ces gouttes composent-elles? Cette question est à la base de la réflexion qui a conduit à cette installation. J’ai aussi tenu à figurer le cycle de l’eau et ses changements d’état, avec l’utilisation de la glace qui fond, s’écoule, génère ses notes puis s’évapore, entrainant le lent déclin du son.

Clara Devanz

Performance musicale assistée par ordinateur. 

Si la plupart des pays possèdent des traditions musicales séculaires sujettes à la propagation temporelle, ils ont en revanche cloisonné spatialement ces univers sonores à l’intérieur de leurs frontières géographiques. En mettant en présence des sonorités caractéristiques de différentes cultures, on rend possible l’émergence d’autres formes musicales. Cette composition a été réalisée à partir d’extraits sonores d’instrumentations traditionnelles grâce à un logiciel de sampling. Une porte restera ouverte à l’improvisation vocale, dont l’allure ne sera dessinée que par une systémique naturelle implicite.

Simon Senecal

Instrument Électro Acoustique Étrange (I.E.A.E.)

L’avènement du 20e siècle a apporté avec lui un boom dans la technologie, telle que le développement de toute la technologie de l’électronique. Les anciens instruments acoustiques encore joués de nos jours sont difficilements remplaçable par de nouveaux, de par leur couplage mécanique unique et inimitable avec l’instrumentiste. L’objectif ici est de puiser dans le patrimoine cognitif et technologique grandissant afin de créer de nouveaux instruments inédits.

Adrien Deurveilher

Performance musicale assistée par ordinateur. 

Quel est vraiment le processus de création qui est en jeu lors de la composition d’une œuvre? Une performance enregistrée a-t-elle la même valeur qu’une performance lors d’un concert? Je tenterai de répondre à ces question mercredi matin.

Romain Astouric

Familier des modifications de temporalité et de leurs effets sur la foule en tant que DJ, j’ai voulu inverser le phénomène pour que le corps puisse dicter lui même sa cadence à la musique. Ainsi, mon choix s’est porté sur l’élaboration d’un environnement multisensoriel visuel, lumineux et sonore qui se synchronise sur le battement cardiaque de l’utilisateur de manière à extérioriser cette rythmique corporelle intime. Le but final est de favoriser un état de relaxation tout en questionnant notre rapport à notre corps, et au monde qui l’entoure. 

Henri Aribert-D...

Il n’y a pas d’égal aux ciels de la ville et aux cents clochers normands; Rouen, ma ville natale. A la fin de journée et particulièrement à la fin de l’été, lorsque le soleil vient plonger dans un des méandres de la scène, caressant les collines alentours, le feu des couleurs s’allume partout dans la ville. A ce moment, le ciel n’est pas seulement animé par ce miracle de dégradés, mais il se peuple de centaines de groupes d’oiseaux qui parcourent la ville comme des bancs de poissons. C’est l’histoire de l’une de ces colonies que cette animation vous propose d’écrire, en laissant les oiseaux se poser sur vos épaules et en interagissant avec eux. 

Pierre-Augustin...

Mon but, par ce projet, est de proposer l’exécution, en live, d’un morceau représentatif des musiques exclusivement électroniques, en favorisant la production du son en temps réel autant que possible, notamment par l’utilisation d’instruments dédiés - guitare, synthétiseur hardware. Je défends ainsi la thèse que les compositions de musique électronique en temps différé, c’est-à- dire les morceaux tels que l’on les trouve sur support CD ou numérique, sont musicalement intéressantes, indépendamment de la manière dont elles sont produites, et c’est ce que je souhaite montrer.

Pierre Schefler

Ce projet vise à proposer un moyen de dessiner dans l’espace. A l’aide d’un ensemble tridimensionnel de LEDs allumables une à une et d’un capteur qui suit un stylo dans l’espace, il est possible, muni du stylo, de faire des gestes dans un volume qui seront alors retranscrits visuellement sur les LEDs. Mais ça ne s’arrête pas là. Pour accroître l’interaction entre le dessinateur et son œuvre, une caméra de profondeur permet de manipuler le dessin affiché avec les mains. Ainsi, avec des outils simples, un stylo et nos mains, on peut facilement créer et modifier des formes dans l’espace. 

Maxime Dickerson

Mon projet a été de composer une musique en suivant des codes issus de l’harmonie classique. C’est sans prétention que j’ai abordé les bases de la composition et étudié l’harmonie. Après avoir découvert les systèmes de représentation physique appliqué à la musique, j’ai souhaité m’y plonger. Et à travers la musique, je voulais raconter une histoire. Celle d’une rencontre et d’une évolution. Le morceau, en 4 parties, pourrait être résumé par les mots suivants : La rencontre, le bonheur paisible, la chute, la survie. 

Mathieu Charré

Ce projet vise à modéliser physiquement, à l'aide du logiciel Genesis du laboratoire ACROE/ICA de l'INP, un « alphabet sonore ». Cet alphabet musical créé s'inspire des caractéristiques physiologiques des lettres prononcées, et se base pour chaque « lettre sonore » sur un modèle physique qui s'inspire de ces propriétés. L'utilisateur est amené à découvrir cet univers sonore grâce à un programme très simple, qui permet d'explorer les différents sons de façon libre ou en répondant à quelques brèves questions.

Rejoignez notre Newsletter

Rejoignez

Rejoignez la communauté AST sur les principaux réseaux sociaux

Contacts

Claude Cadoz
et/ou Jérôme Villeneuve

ACROE
Institut polytechnique de Grenoble
46 Avenue Félix Viallet
38000 Grenoble

Tel: 04 76 57 46 61

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.