INTERSECTION

Les étudiants du Master AST 2016/2017, consitutés pour l'occasion en l'association TOAST, vous proposent de venir découvrir leur exposition brisant les frontières entre les domaines artistique, scientifique et technologique.
Des moments de rencontre et de dialogue avec les créateurs des 12 oeuvres exposés ponctueront les deux jours d'exposition.
Ces deux journées seront l’opportunité pour vous de (re)découvrir comment la création artistique évolue au contact des technologies d’aujourd’hui et réciproquement.


〓〓〓〓〓〓〓〓

CCSTI - La Casemate
2 Place Saint-Laurent, 38000 Grenoble

Tramway : ligne B arrêt « Île Verte » ou « Notre-Dame »
Bus : ligne 16 arrêt « Saint-Laurent »

Heures d'ouverture : 9h à 12h / 13h30 à 17h30
ENTREE LIBRE

〓〓〓〓〓〓〓〓

organisé par l'association TOAST 

en partenariat avec :

CCSTI - La Casemate
Collectif Coin
ACROE-ICA

〓〓〓〓〓〓〓〓
 

Pièces Présentées

Simon Fargeot

Lors de performance musicale live, notamment lorsqu’il s’agit de musique électronique, regarder l’artiste à l’oeuvre peut avoir un intérêt limité. C’est en grande partie lié au fait que le musicien est limité dans l’espace par son instrument. Un moyen de se défaire de cette contrainte spatiale est l’utilisation d’un instrument portable voire immatériel. L’artiste peut alors restituer sa musique en utilisant l’espace scénique, les mouvements. C’est aussi un moyen pour lui de donner davantage de volume à son oeuvre en jouant par exemple avec les gestes et leur représentation sonores.

Adrien Bardet

Imaginez lors d'un voyage en train, ce sentiment, cette émotion en regardant par la fenêtre, émerveillé par la beauté du paysage inconnu, ou simplement le regard perdu à l’horizon dans l’attente d’être arrivé à bon port. Oubliez le bruit lancinant des rails de chemin de fer pour vous laisser bercer par la musique... du paysage. Soundscape traduit le visuel du paysage en musique. À la fois spectateur et acteur, le passager est invité à (re)découvrir son voyage au cours duquel il peut agir et adapter le paysage musical à son image.

Martin Tricaud

SEPIA est l’acronyme de “Sensible Evolutive Procedural Interactive Artwork”: Oeuvre d’art procédurale, interactive, et évolutive. Des “pinceaux intelligents” naissent et s’hybrident dans un incubateur virtuel ou ils acquièrent leurs caractéristiques de forme, comportement et couleur, avant d’être introduits dans un tableau numérique, ou ils évoluent et se déplacent au gré de leurs influences mutuelles.

Vincent Berdeu

Le Projet 3WE (Three Witches Eclypse) est à la base un projet d’initiative personnelle de développement de jeu vidéo. Cette initiative est avant tout nourrie d’une intentionnalité pluri-disciplinariste (conception de l’univers, de la narration, de l’aspect visuel, sonore, des mécanismes de jeu et en général de tous les éléments intervenant dans la création d’un jeu vidéo). Dans le cadre d’I​ ntersections, il s’agira de faire découvrir cet univers sous un axe en accord avec les problématiques du Master AST. Le parti pris est pour l’instant de mettre en valeur les dimensions selon lesquelles le jeu vidéo est à mon sens un outil de choix pour développer une narration et plus généralement pour créer une expérience. La génération d’expérience est une problématique au coeur de toute performance artistique mais est aussi l’objet principal du jeu-vidéo.

Paul Raynaud

Projet de jeu vidéo multijoueur dont l’objet central est de confronter le joueur à la question de compétition ou de coopération, de profiter soit même ou de faire profiter au groupe. Est il possible de trouver un équilibre ? Un questionnement qui peut être étendu à toutes les strates de notre monde moderne.

Adrien Mory

Vidéo rassemblant des prises de vues d’ombres de parapentistes dans différents aspects de la pratique, et projetées sur différents supports.

Florent Calluaud

Exposition de dessins de loups réalisés informatiquement et projection d’une vidéo de speed-painting afin de montrer la réalisation complète d’une oeuvre, du brouillon à l’oeuvre finie. L’exposition sera accompagnée de plusieurs descriptions permettant de comprendre et d’assimiler tout le processus de création du point de vue de l’artiste : les outils utilisés, les moments de doute, les remises en question et les choix.

 

 

 

Jose Luis Puert...
Installation interactive avec différentes formes de glitchs audio et vidéo (dysfonctionnements informatiques créés volontairement ), en tout que une source alternative de mis en recul du discours traditionnelle dans le médium, dont l'objectif est aider à trouver de nouveaux motifs et anti-motifs, d’autres façons d’envisager la communication, comme un rappel à l'inattendu.
Felix Cote

Ce projet explore le rapport entre narration, immersion et support. Il s'agit d'une installation avec laquelle intéragit un utilisateur à la fois. Il est question de manipuler un livre dont les pages sont vierges et où viendront se projeter des images immobiles ou animées. L'action de l'utilisateur consiste à tourner les pages du livre et à s'immerger dans l'ensemble de sequences qui s'offrent à lui.

Antoine Goineau

Génération d’une musique à partir des éléments constitutifs d’une photo. Le processus pourra être guidé par l’utilisateur afin d’approcher au mieux le ressenti entre l’image et le son. Chaque partie de l’image appellera une partie différente de la banque de son, développement un court thème ayant les caractéristiques propres à l’objet qu’il veut représenter (un bâtiment imposant aura un thème musical lourd, un paysage contemplatif aura un thème monotone, etc...). La présentation de ce projet consistera en la mise en avant de correspondances photo/musique faites ultérieurement et la génération en temps réel de musiques laissant l’utilisateur choisir des photos et des paramètres.

Benjamin Muzart

Lorsqu’une personne contemple une oeuvre d’art, sa tendance est généralement de chercher à comprendre les intentions de l’artiste, l’idée qu’il veut faire passer à travers son travail. Le sens que chacun donne à une œuvre est entièrement dépendant de facteurs personnels tels que la culture, les expériences passées, ou encore l’humeur du moment. Pour résumer, dans le cadre actuel des choses, c’est systématiquement l’oeuvre qui s’impose à l’homme. Or, l’utilisation de signaux physiologiques, porteurs d’informations sur l’état interne de l’humain, pourrait permettre à une œuvre cette fois-ci interactive de s’adapter en temps réel au ressenti du spectateur. Ainsi, c’est l’homme qui s’impose à l’oeuvre. Inside Out est la première version d’une oeuvre immersive qui s’adapte à vous même en vous proposant de visualiser et d’entendre ce qu’il se passe à l'intérieur de votre corps en temps réel.

Camille Brasseur

Là où il y a une lumière, il y a de l’ombre. Et cette ombre est rattachée à un objet, une personne, comme un reflet unicolore, une identité à part, silhouette dotée peut-être d’une conscience propre. Ici, les ombres se détachent de leur référence. Elles peuvent exister sans raison ou avoir leur propres actions. Le projet comporte deux parties. Dans une partie interactive, un utilisateur peut venir soumettre son ombre aux caprices de cet univers particulier et la voir agir différemment de lui. Dans une partie scénographiée, ces ombres autonomes deviendront un outil de narration pour une petite scène onirique.

Rejoignez notre Newsletter

Rejoignez

Rejoignez la communauté AST sur les principaux réseaux sociaux

Contacts

Claude Cadoz
et/ou Jérôme Villeneuve

ACROE
Institut polytechnique de Grenoble
46 Avenue Félix Viallet
38000 Grenoble

Tel: 04 76 57 46 61

Education - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.